Archives de catégorie : Souvenirs de volontaire

Léa, volontaire en Espagne devenue « experte en appel visioconférence »

Je m’appelle Léa et je suis volontaire du programme Service Civique Français à Madrid, en Espagne. J’aide le SCI Madrid en tant que Placement Officer. Le SCI Madrid est l’une des branches du Service Civil International, il offre l’opportunité de participer à des volontariats à travers le monde entier. L’ONG a pour philosophie que lorsqu’on travaille de manière volontaire avec des personnes d’autres cultures, cela encourage la curiosité de chacun envers d’autres peuples rompant alors les préjugés.

J’ai commencé mon projet en Septembre 2019, au moment où j’écris, cela fait neuf mois que je fais partie de l’équipe de Madrid, une équipe dans laquelle je me sens très bien et définitivement intégrée. Au moment où le Covid commençait à frapper partout en Espagne, j’ai eu peur de l’inconnu, on nous a soudainement demandé de rester chez nous et de travailler depuis la maison. Mais, vraisemblablement, mon appréhension concernait plus la distance qui me sépare de ma famille et de ne pas savoir quand est-ce que je pourrais les revoir. L’Espagne n’est pas loin de la France, mais quand on parle de fermeture des frontières l’histoire n’est plus vraiment la même et c’est notre liberté qui est remise en question. Néanmoins, j’ai très vite relativisé et le fait de travailler et d’être en contact permanent avec nos volontaires qui eux aussi se retrouvaient loin de leurs repères et sans le réconfort de se dire qu’ils peuvent à tout moment rentrer chez eux, m’a permis de me sentir moins seule.

Finalement, mon projet n’a pas ou presque pas changé avec le Covid. Le fait de travailler depuis chez-soi est particulier mais pas dérangeant, disons qu’il suffit de faire deux pas de côté pour se retrouver à son bureau et commencer à travailler, plus de métro, de bus ou de plat préparé à emporter avec moi. Et je peux dire que maintenant je suis une experte en appel visioconférence, je connais toutes les applications possibles et imaginables, les réunions se sont multipliées par deux ou trois. Je pense aussi, que j’ai pu développer de nouvelles aptitudes et compétences.

Ce temps d’incertitude, d’angoisse et de nouveauté nous a mis à l’épreuve mais beaucoup de solidarité s’en est dégagé et cela nous a permis de voir à quel point nous sommes capables de nous adapter et de mener, tous ensemble, un projet pour le bien de tous, celui de prendre soin des uns et des autres. Peut-être était-ce là une forme de volontariat planétaire.

Léa, volontaire au SCI Espagne, Madrid, Espagne