La médecine au Kenya

J’ai eu la chance de partir avec SCI en volontariat long terme au Kenya un peu moins de 4 mois. Je souhaitais partir en Afrique car la culture m’intéressait beaucoup, j’avais vraiment envie de découvrir quelque chose de différent, de rencontrer des jeunes de mon âge venant d’un autre pays.

J’ai plus particulièrement choisi le Kenya, car une partie de la population y parle anglais, et pouvoir communiquer avec la population était pour moi vraiment très important. Une fois sur place, la population a été très accueillante ! J’ai même au fil des mois pu apprendre quelques mots de base en kiswahili, la langue nationale.

Les paysages à l’ouest du Kenya, dans le comté de Vihiga où je me trouvais, étaient magnifiques, surtout depuis le haut des collines. Etant étudiante en médecine, j’avais choisi d’observer le type de travail pratiqué dans les centres de santé communautaires. Ces centres pratiquent des actions de prévention et de santé publique, des groupes de paroles par les pairs, des consultations de planning familial, des soins postnataux, des examens en laboratoire… C’était très intéressant et j’ai beaucoup appris au contact des communautés.

Au fil du temps je me suis progressivement impliquée dans un projet différent, d’agriculture organique, où l’on travaillait la terre, plantait des légumes locaux etc., ce qui m’a énormément plu. J’ai logé les 4 mois en famille d’accueil, où j’ai eu la chance de participer aux tâches de la vie quotidienne (préparer la nourriture, travailler dans les champs, remplir les jerricans d’eau, préparer les enfants pour l’école, organiser des funérailles…).

J’ai rencontré des gens formidables, qui sont restés des amis proches, et je me suis rendue compte que malgré des conditions parfois difficiles, cela n’empêchait pas les populations de monter de nombreux super projets.

Sixtine, 26 ans, Volontariat Long Terme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.